ambiance1Manuelle Guibal aime à se sentir en sécurité dans son cocon parisien, à la fois maison, studio de création et atelier d’artiste, où se mêlent création de mode et sculpture, vie de famille et rencontres amicales.
Une atmosphère simple et sereine, gaie et poétique, où ipads et iphones côtoient des objets désuets, chinés dans les brocantes. Le vétiver embaume et l’on y boit à longueur de journée des infusions de gingembre.
Dans cet espace vaste et clair, on parle du Japon, on fait le tour du monde en images, on rêve d’une vie sauvage en bord de mer, sable fin et cocotiers…
Mais, qu’on ne s’y trompe pas : le petit monde de Manuelle Guibal est aussi une véritable ruche entièrement tournée vers la recherche !

histoire-portraitPetit portrait sous forme d’abécédaire

A comme AMOUR, B comme Bach, C comme cérébrale, coeur, composition, créativité et cahier. D comme doute et discrétion (tout le contraire du logo apparent et du luxe voyant). E comme égalité, engagement et écrire – tout le temps écrire et dessiner sur un petit cahier. F comme FEMME, bien sûr, comme fou-rire et fluidité, mais surtout comme FIDELITE…
Puis viennent le G de générosité et de gourmandise, le H de honnêteté et humanité, le I d’imagination, d’implication et intégrité, le J de jump for joy, le L majuscule de LIBERTE et le petit l de liste, parce qu’il y a tant de choses à faire que les jours et les nuits n’y peuvent suffire.
Cet abécédaire devra encore compter avec le P de Paris, le S de sensibilité, de sagesses et de spontanéité. Un S qui résume la personnalité si SINGULIERE de Manuelle Guibal.
Toutefois, il ne faudrait pas oublier le T de temps, et celui tout aussi important du mot tendresse…
Tels sont les mots favoris de cette créatrice. Telles sont aussi, depuis plus de vingt ans, ses VALEURS.

histoire-photo-modeConcept de marque

Pour Manuelle Guibal, le vêtement est un art de vivre. C’est même son propre art de vivre que cette créatrice de mode ambitionne de faire partager aux autres femmes. Parce que le vêtement est un reflet de soi, parce qu’il est à la fois habit et abri, il est chez Manuelle Guibal, simple, enveloppant, protecteur et doux. Il accompagne le geste, souligne la grâce du mouvement et contribue à révéler la personnalité de celle qui le porte.
Des vêtements épurés, très contemporains, qui se jouent de la mode et privilégient la pérennité, l’équilibre et la liberté. Liberté de les assembler à sa guise, liberté de bouger, liberté d’être soi, tout simplement. La liberté, une valeur qui est la clé du succès de cette marque made in France.

Made in France

Depuis 1991, Manuelle Guibal travaille sous son nom. Que ce soit en chaîne et trame ou pour ses lignes de maille, chaque nouvelle collection débute par des recherches de matières et de formes…

savoir-faire13

La création se fait à Paris, mais elle fait venir d’Italie et de Chine les plus belles matières premières.
 Après de multiples essais et d’innombrables échantillons pour mettre au point les tissages, les mailles, les traitements et les finitions, les prototypes partent en fabrication. Si la maille cachemire est réalisée en Chine, tous les autres vêtements sont fabriqués par des artisans français. Manuelle Guibal les a choisis pour leur savoir-faire, leur amour du métier et leur humanité.

histoire-matiereLes matières

Les matières de l’été – lin, coton, ramie, soie – comme celles de l’hiver – laine, alpaga, angora, cachemire, mohair, soie, vison, yak, sont toujours d’une incroyable sensualité qui résulte de transformations multiples. Ces matières peuvent être teintes, surteintes, bouillies, feutrées, enduites, imprimées, effilochées, lacérées, délavées, volontairement ternies ou accidentées… Les collections d’été sont teintes en pièce, ce qui permet d’obtenir une palette de couleurs vibrantes et de rendre la matière vivante.

Savoir faire

Manuelle Guibal aime le travail à la main, les aspérités dues au hasard qui confèrent à un vêtement sa singularité et sa richesse.

histoire-savoirElle apprécie les irrégularités de la corne et de la nacre, l’humilité de la ficelle et la brillance des paillettes…
Mais, détestant l’apprêt clinquant du neuf, elle donne à ses collections la patine du temps.
Loin de la standardisation imposée par la mondialisation, elle charge ainsi ses créations d’émotion, d’histoire et de douceur. Une valeur ajoutée qui correspond aujourd’hui à la définition du véritable luxe !

histoire-formesLes formes

Manuelle Guibal dessine des formes évidentes, simples, basiques. Ses vêtements sont confortables,
ultra-contemporains.
Souvent « oversized », ils se superposent ou s’enroulent autour du corps pour l’envelopper.
Minimalistes, sans couture, ou au contraire, avec des coutures apparentes, tous sont conçus avec un soin particulier accordé à ce que l’on ressent, à ce qui ne se voit pas, la

histoire-forme2coupe est précise, le tombé impeccable, ils sont aussi beaux à l’envers qu’à l’endroit. Ce sont des vêtements protecteurs et rassurants qui dessinent une silhouette épurée. Ils comportent en outre bien des surprises et des détails poétiques: ils sont fendus, pliés, vrillés, retournés ou parfois même, détournés de leur vocation originelle…

histoire-couleursLes couleurs

Les gammes d’hiver sont sourdes, faites de bleus aux noms évocateurs, – Ultramarine, Indigo, Azur, Cobalt, Eclipse, Klein, lagon, Aqua, Sky… – , de noirs Fusain ou Caviar, de bruns et de gris aux tonalités minérales… Les couleurs de l’été sont claires,- Sand, Ginger, Angel, poudre, Orchid, Coco, Cristal, Milk ou tout simplement White. Ce sont des coloris naturels, parfois ombrés ou grisés, que viennent rehausser quelques couleurs vives, du rouge, – Ecarlate, goji, Pavot, du vert, Militare, Manganese, impérial ou Végétal, ou encore des tonalités rosées – lipstick, blush, pétal, bonbon… gourmandes à croquer…